Funérailles chrétiennes

Le deuil est un évènement douloureux qui nous touche dans notre foi et notre espérance.
L’Eglise, à l’image du Christ, se tient à nos côtés et nous aide à vivre le deuil.

Pour l’organisation d’une sépulture dans la paroisse :

  • Contacter une entreprise de pompes funèbres.
  • Contacter la paroisse au 02 41 19 95 70 afin de choisir le jour et l’heure de la célébration à l’église en lien avec les pompes funèbres et les possibilités de la paroisse.


Des bénévoles de l’équipe paroissiale d’accompagnement des familles en deuil prépareront avec vous la célébration à l’église et vous donneront des éléments pour vivre ce cheminement où nous célébrons l’ "à-Dieu". Cette équipe d’accompagnement est composée de membres de la paroisse missionnés par le curé, et ayant reçu une formation préalable.

Inhumation et crémation... quelques éléments de réflexion

Il est important pour rappeler d’une part la préférence chrétienne pour l’inhumation et l’importance d’un lieu de conservation des cendres lorsqu’il y a crémation. Ce rappel est important puisque notre société présente souvent l’inhumation et la crémation comme deux options équivalentes et la dispersion des cendres comme une possibilité parmi d’autres.
Ainsi, en 2016, une instruction de la Congrégation pour la Doctrine de la foi indiquait :
« L’Église recommande avec insistance que les corps des défunts soient ensevelis dans un cimetière ou en un lieu sacré (…) En souvenir de la mort, de la sépulture et de la résurrection du Seigneur, mystère à la lumière duquel se manifeste le sens chrétien de la mort, l’inhumation est d’abord et avant tout la forme la plus idoine pour exprimer la foi et l’espérance dans la résurrection corporelle. (...) L’Église continue d’accorder la préférence à l’inhumation des corps, car celle-ci témoigne d’une plus grande estime pour les défunts ; toutefois, l’incinération n’est pas interdite, à moins qu’elle n’ait été choisie pour des raisons contraires à la doctrine chrétienne ».
Cette même instruction affirmait l’importance - lorsqu’il y a incinération - d’un lieu de conservation des cendres dans un espace sacré autre que la maison notamment pour éviter de : « soustraire les défunts à la prière et au souvenir de leur famille et de la communauté chrétienne ».
« Si, pour des raisons légitimes [hygiénique, économique ou social], l’on opte pour l’incinération du cadavre, les cendres du défunt doivent être conservées normalement dans un lieu sacré, à savoir le cimetière ou, le cas échéant, une église. (…) Pour éviter tout malentendu de type panthéiste, naturaliste ou nihiliste, la dispersion des cendres dans l’air, sur terre, dans l’eau ou de toute autre manière, n’est pas permise ; il en est de même de la conservation des cendres issues de l’incinération dans des souvenirs, des bijoux ou d’autres objets. »
Dignité du corps et importance du souvenir sont des éléments que cette instruction réaffirme et qui participent de la bonne nouvelle chrétienne.

Toi seul nous sauves de la mort

Sans fin, Seigneur, Dieu notre Père,
Sans fin, Seigneur, nous te louerons :
La terre exulte d’allégresse ;
Béni sois-tu, Dieu des vivants !

L’oiseau reçoit sa nourriture,
La fleur se pare de beauté ;
Tu aimes toute créature,
Tu sais le prix de nos années.

Sans fin, ton Verbe en nos paroles,
Sans fin, Seigneur, te chantera ;
L’amour s’éveille en nos cœurs d’hommes
Au nom du Fils, ton bien-aimé.

Tu es, Seigneur, notre lumière,
Toi seul nous sauves de la mort ;
Ton Fils offert à tous les peuples
Est pour chacun le Pain vivant.

Heureux les hommes qui t’adorent,
Le monde ouvert à ton amour ;
L’Esprit déjà te nomme Père :
Un jour, Seigneur, nous te verrons

Prière à saint-Joseph

Saint Joseph,

La mort de saint Joseph ( E-P. Appert - église St Joseph)

Toi qui es mort entre les « bras de la vie »
entouré de Jésus et de Marie,
inséparable et pourtant séparé par la mort,
ta confiance en Jésus
t’a fait passer vers le Père
dans la paix et la certitude du Salut :
Dernier des Patriarches,
entré dans le sein d’Abraham
avec la bénédiction de Jésus
Tes yeux ont vu le Salut !
tu as attendu et espéré la Résurrection
dans la Foi la plus éclairée,
la plus confiante,
la plus unie à la Volonté divine,
Nous te confions nos défunts.

Saint-Joseph,
mène-les avec Marie vers Jésus,
vers la Sainte Trinité,
vers la multitude des Rachetés.
Obtiens-nous la grâce
de la Foi et de l’Espérance.
Console-nous des séparations
par ton exemple et maintiens-nous dans l’Espérance

St Joseph - Patron de la bonne mort (vitrail - église St Joseph)