Edito du 18 octobre : Œcuménisme

(+ : normes sanitaires)

Elisabeth & Denis Leguay (responsables « Œcuménisme » sur notre paroisse)

Pourquoi est-on catholique, protestant, orthodoxe, ou évangélique ?
Qu’est-ce qui justifie aujourd’hui ces différences d’expression de notre foi chrétienne ? Jésus-Christ n’est-il pas le centre de notre Foi à tous ? Quelle importance réelle ont les spécificités de pratiques, les points particuliers du dogme, ou les accents différents mis sur telle ou telle formulation de notre croyance en Dieu ? Les Églises ne sont-elles pas d’abord des institutions temporelles ? Et comment nous, catholiques, nous arrangeons-nous de l’apparente contradiction entre la prétention à l’universalité de notre Église et la recherche du rapprochement de tous les chrétiens qui ne peut aller qu’avec la reconnaissance de leur diversité ?

Telles sont les questions qui nous invitent à nous intéresser au mouvement œcuménique. Cette préoccupation de l’unité visible des Églises chrétiennes a commencé à s’exprimer au cours du vingtième siècle, et a donné lieu à des initiatives, de grande valeur symbolique, portées par les plus hautes autorités et instances de chacune d’entre elles. L’une des dernières a été cette « déclaration commune » de l’unité prononcée par notre Pape François et le Patriarche de Constantinople à Jérusalem en 2014. Mais quelles en ont été les traductions dans nos paroisses ?

Dans les années précédentes, d’abord dans le cadre du synode diocésain, St Joseph a organisé plusieurs manifestations, sous des formes diverses : groupes de réflexion, conférences, expositions d’œuvres artistiques sur le thème de la spiritualité. Certaines ont perduré. Ne pourrions-nous poursuivre les échanges sur cette préoccupation pour la faire vivre au sein de notre communauté paroissiale, en dialogue avec nos frères protestants ? Sous quelle forme ? Qu’en attendrions nous ?

Les restrictions sanitaires

Actuellement nous avons deux messes dominicales (samedi 18h45 et dimanche 11h). Le respects des contraintes et directives est assuré, merci à chacun pour sa docilités aux consignes affichées à l’entrée de l’église.